PageRank ou PR : la définition

Le PageRank est la note donnée de 1 à 10 par Google à un site Web pour déterminer sa popularité. Créé par Larry Page, co-fondateur de Google, le PageRank porte son nom. Le PageRank est déterminant dans l’algorithme qui fixe la place d’un site Internet dans les réponses du moteur Google. Google détrient la marque Pagerank.

Le Page Rank est basé sur le nombre et la qualité des liens hypertextes pointant vers la page concernée.  Ainsi, un site à fort PageRank pointant vers votre site vous en fera profiter en vous faisant gagner du PageRank.

Le PageRank est né du fait que l’intérêt des Internautes pour un site et sa pertinence pour le visiteur dépendent non seulement de ses caractéristiques internes (mots clés,…) mais aussi des liens qui pointent vers lui et des caractéristiques « Off the Page ». Combiné avec l’apparente sobriété de sa page d’accueil, c’est ce qui a bâti le succès de Google.

Pour connaître le PageRank d’un site, instalez dans la Google Toolbar l’option d’affichage du PageRank. Il fera apparaitre un petit rectangle gris où une barre verte sera d’autant plus grande que le PR du site visité sera élevé.

Dans les options de la Barre Google choisissez Confidentialité et cliquez la case sur « Grace à PageRank… ». C’est une fonctionnalité avancée qui n’est plus suggérée par défaut par Google. En effet, chaque affichage de page sollicite les serveurs de Google, alors que la grande majorité des internautes ignorent même l’existence du PageRank..

Open Directory référencé par Google permet également l’affichage du PageRank dans chaque rubrique.  L’affichage du PageRank par Google n’est  plus immédiat.

L’exploitation du PageRank a permis le « Google Bombing« .

 

Longue Traîne ou Long Tail : la définition

La Longue Traîne est la traduction en français de Long Tail (littéralement Longue Queue).

La Longue traîne est une suite de mots clés très variés dans des textes longs mais qui du fait de leur grand nombre peut générer des trafics importants en volume pour un site Web.

Dans les recherches d’un moteur, les plus massivement demandées sont un nombre très limité de mot clés ou d’expressions, qui sont bien sûr fortement concurrentiels (en rouge).

Ensuite la courbe s’incurve pour s’approcher du zéro sans toutefois l’atteindre. Cette partie plate plus réduite (en bleu la Longue Traîne) présente des expressions combinant plusieurs mots variés moins souvent recherchés, mais qui du fait de la demande très ciblée va donner des résultats plus pertinents et donc des visites de meilleure qualité pour votre site.

Le phénomène de Longue Traîne a été décrit en 2004 par Chris Anderson qui a remarqué qu’Amazon vendait de nombreux produits, chacun en petite quantité. Cette partie de marché jusqu’alors négligée mais désormais accessible par les masses de trafic passant par Internet est néanmoins significative. Ces volumes sont décrits sous l’oxymore : micro-marchés de masse.

Par analogie, des requètes sur un moteur de recherche vont répondre à la même courbe mathématique où la popularité va s’opposer à la longue traîne.

Netiquette : la définition

La Netiquette est un ensemble de règles informelles, communément admises, qui tend à recommander un comportement correct et respectueux des internautes entre eux et dans les utilisations d’Internet.

Devenue une charte d’utilisation, la Netiquette suppose qu’un internaute n’utilise pas le relatif anonymat dont il jouit sur Internet comme un moyen de se permettre des incorrections qui ne lui seraient pas autorisées dans la vie réelle, face à son interlocuteur.

Google bombing ou Bombardement Google : la définition

 Le Google bombing est un procédé qui détourne la méthode d’indexation de Google pour influencer les résultats du moteur de recherche. Google fonde notamment la pertinence de ses positionnements (PageRank) sur le nombre des hyperliens et les expressions présentes sur les pages contenant les liens référents.

Si de nombreux sites utilisent la même expression pour pointer sur la même page, Google intègre leurs poids combinés. Il est alors possible de faire apparaître la page visée dans les résultats d’une recherche sur la même expression alors que cette page ne la contient pas.

Curiosité et illustration du Google bombing : en effectuant une recherche Google « Trouver Chuck Norris » avec l’outil « J’ai de la chance », Google renvoie une fausse page de résultats Google, où l’on lit que « Google ne peut trouver Chuck Norris car c’est lui qui vous trouvera ». Cette page a été créée par Kyro.qui n’a pas de lien avec Google.

Cybermarchand : la définition

Un Cybermarchand est un commerçant proposant à la vente des biens ou des services au moyen d’un site de e-commerce qui est sa boutique virtuelle.

Le métier du Cybermarchand est la suite naturelle sur Internet d’une activité de ventes par correspondance (VPC par catalogue, courrier et téléphone) pour ceux qui connaissent les produits et les contraintes du commerce traditionnel et de la VPC. Ces derniers bénéficent de la synergie entre les activités en ligne « Click » et les activités en boutique réelle « Mortar ». Ils sont appelés « Click & Mortar » par opposition à ceux qui n’ont que la vente en ligne appelés « Pure Players ».

Une étude récente a révélé que les trois quarts des Cybermarchands français s’appuient sur des activités de vente traditionelle pour assurer les fonctions supports même si, au départ, ils avaient lancé leur activité en ligne.

Transformation ou Conversion : la définition

La Transformation (ou Conversion) est, pour un site Web, l’action de transformer le visiteur en acheteur (ou de lui faire réaliser tout autre choix espéré). Transformation est plutôt une analogie sportive et Conversion est plutôt confessionnelle.

Pour transformer le visiteur en acheteur, le site Web va tenter de simplifier le processus de commande :

- en améliorant l’image du site marchand (Référencement, e-Réputation,…) ;

- en facilitant la navigation jusqu’au produit (Design, Ergonomie,…) ;

- en facilitant l’accès à l’information, présentée de façon claire (Visibilité, Design,…)

- en facilitant l’accès au panier de commande puis au processus de paiement ;

- en garantissant à l’Internaute la confidentialité de ses informations et la sécurité des transactions ;

Mais les visiteurs qui ne transforment pas et qui renoncent à leur décicion d’achat sont encore nombreux. Chaque étape de ce processus doit être étudié (ergonomie, confiance, sécurité des paiements) pour ne pas constituer un frein à la transformation.

Le Taux de transformation (Conversion Rate) est la proportion de visiteurs qui parviennent à un objectif de votre site. Un bon taux de transformation est le signe que votre site est efficace. Il peut être utilisé pour apprécier la proportion de visiteurs qui abouti à un achat, qui ont rempli un formulaire de renseignements ou qui ont simplement laissé leur mail pour une newsletter.

Ainsi, exprimé en pourcentage c’est le quotient du nombre d’acheteurs divisé par le nombre de visite d’une source de référence (une campagne AdWords, un blog,…).

Taux de Transformation (ou Conversion) = Nombre d’actions attendues / Nombre de visiteurs

Par exemple un type de bannière a généré 1000 clics. Si 50 commandes ont été obtenues, le taux de transformation s’établit à 50/1000 soit 5%. Il donc mesure la performance ou la pertinence d’une source ou d’un média.

L’amélioration du taux de transformation suppose de segmenter son étude par source car les taux de transformation sont différents suivant les mots clés et le type de visiteurs. 

Enfin, l’acheteur a probablement visité votre site plusieurs fois sur quelques jours. Le taux de transformation doit être calculé sur le nombre de visiteurs uniques et non le nombre de visites. Le retour d’un visiteur est la marque de l’intérêt qu’il porte à votre site et conduit à la transformation.

 

Header : la définition

En-tête de message ou de document.

S’applique également au code source, à un courrier électronique ou à une page Internet. Le header apparaît en haut de la page. Il est séparé du corps de texte.

Le header joue un rôle dans le référencement d’une page Web car il contient les balises « Titre » et « Mots-clés ».

Arborescence d’un site : la définition

Tels les arbres, les sites Web se développent en arborescence.

La page d’accueil constitue la racine du site et la navigation s’y effectue parmi ses ramifications  Comme les branches de l’arbre qui mènent jusqu’aux feuilles, les choix du sommaire mènent aux dossiers, aux fichiers et aux documents par les liens hypertextes.

Les cheminements d’un internaute sur un site Web peuvent être suivis sur l’arborescence décrivant la structure du site. Ainsi, on pourra détecter les raccourcis qui permettront une navigation plus rapide du visiteur vers ce qu’il cherche

Indexation : la définition

L’indexation d’une page Web est son intégration dans la base de données d’un moteur de recherche. Par extention, l’indexation est le fait de soumettre l’Url d’une page Web à un annuaire, moteur de recherche ou un blog pour qu’il soit référencé.

L’indexation s’effectue par un formulaire qui comprend l’adresse URL du site en question, réclame souvent une adresse email valide ou de recopier un code visuel (captcha) pour éviter les enregistrement par des automates.

Impression – Print : la définition

Affichage d’une publicité sur le Web et par extension nombre d’affichages de cette publicité sur la page de résultat d’un moteur de recherche suite à la requête d’un internaute.

Le nombre d’impressions est un des ratios d’analyse d’une campagne de e-marketing. Il permet notamment de calculer le taux de clic.

Un site peut acheter un certain volume d’impression sur un autre site.

On considère comme une impression : une bannière, un popup, un Skyscraper bouton, une demi-bannière et tout autre format publicitaire.